Le Guitariste

 

guitare-folk-le-coin-du-musicien-

Voilà comment je vais appeler ce petit brin de mec, qui a été la 3e rencontre que j'ai faite grâce au site.

Je dois avouer que les débuts ont été difficiles. Des photos avantageuses, papa d'un petit bonhomme, des jolis yeux bleus, une description humoristique un peu décalée, bref, j'ai flashé.

Mise au panier direct, tout en me disant que ce mec-là il doit être contacté par des dizaines de nanas beaucoup mieux que moi. Mais bon je tente.

Parallèlement, je continuais de voir Monsieur Poney malgré tout...

On en discutera plus tard.

Retour à mon guitariste.

On papote un peu sur le forum. Je dis "un peu" parce que le dialogue est très sympa, mais il doit s'écouler au moins 25mn entre ma question et sa réponse...Donc je me lasse, par manque de répartie. Trop d'attente tue l'attente ! Et puis ce que je me dis aussi, c'est qu'il préfère discuter avec d'autres nanas, donc je ne bataille pas, bonne nuit.

Le lendemain, je me reconnecte, il m'envoie un petit message. Mais pas un message texte, non. Il m'envoie un lien YouTube vers une vidéo complètement déjantée qui m'a fait mourir de rire !!! J'ai adoré cet humour, et dans ma tête je commençais à me dire que ce mec mystérieux commençait vraiment à me taper dans l'oeil...Haaa, le fameux fuis-moi et je te suis...

Parallèlement, je continuais de voir Monsieur Poney malgré tout...

Pendant plusieurs jours, nous voilà à papoter jusqu'à minuit sur le site. Je pense qu'il était moins pris par les autres. Ses réponses étaient plus rapides.

Tiens, en parlant de ses réponses, ça me fait penser que j'ai été étonnée de ne pas me sentir "draguée"...Je m'explique...

Normalement, sur le site, lorsque vient le moment de discuter par mail, ce sont toujours les mêmes phrases, questions qui reviennent :

  • "salut, ça va ?"
  • "enchanté de faire ta connaissance, moi c'est Pimprenelle"
  • "je te trouve très charmante"
  • "tu cherches quoi sur ce site ?"
  • "tu as un enfant c'est ça ?"
  • "tu fais quoi dans la vie ?"
  • "j'aimerai vraiment te rencontrer autour d'un verre"

 Lui ne m'a jamais rien dit de tèl.

C'était plutôt des discussions sur nos loisirs, nos enfants, le boulot, nos dernières recettes de cuisine (oui, oui !). 

Et pas une fois il n'a demandé à ce que l'on se rencontre. Etrange.

Je finis donc par lui poser la question quand même..."c'est bizarre que tu ne me proposes pas de se rencontrer ???"

Il me répond qu'il préfère faire connaissance et ne pas se précipiter afin d'être sûr de ne pas être déçu et perdre son temps (calme-toi garçon, on parle "rencontre", pas "mariage" !!!).

OK, je conçois, même si personnellement, je préfère les vraies rencontres (c'est moi la sauvage fraîchement sortie de sa grotte qui dit ça ???).

Mais le problème avec les discussions virtuelles à n'en plus finir, c'est l'absence de personnalité. Ca manque de dynamisme. Les sujets reviennent en boucle, l'ennui peut s'installer et si le contact se passe bien (ce qui est le cas avec mon guitariste), on a tendance à se faire une idée de la personne, de son physique, de sa voix et son attitude. Ce qui multiplie les chances d'être déçu lors de la VRAIE rencontre. CQFD.

Au bout de 15 jours de discussions tardives, nous nous étions découvert plein de points communs, et forcément, dans ma tête, ça faisait DING, j'entendais déjà les cloches de l'église annonçant notre mariage ! 

Parallèlement, je continuais de voir Monsieur Poney malgré tout...

 Bref, il finit par céder, et me propose un rendez-vous au restaurant. Il n'en peut plus d'attendre, il FAUT qu'on se rencontre (en ce moment, on peut dire que ma liste de restos s'allonge grandement ! Grand bien me fasse après cette looongue période recluse).

Yes ! Mon intuition me dit de foncer, j'accepte, et pour l'occasion, je pars en shopping m'acheter de nouveaux escarpins et un nouveau sac à main.

Le jour J, je suis prête ! Enfin...Presque trop. En me regardant dans le miroir, je me dis qu'on dirait que je pars à un mariage...

Tant pis ! Fonce Bernadette !!! Cours vers ton destin, cours vers cet homme pour qui tu nourris tant d'espoirs !!!

Sur la route, ma raison remonte à la surface et me souffle de me calmer un peu car les rares fois où je me suis emballée à ce point, correspondent aussi avec les pires expériences de ma vie.

Ben oui, c'est vrai que j'ai un peu trop tendance à m'emballer....Mais je suis comme ça ! Je n'y peux rien !

Alors. Me voilà sur le lieu du rendez-vous de ma vie. Je le vois. Ca y est, au moins cette fois je suis sûre que c'est lui, pas comme avec Monsieur Poney (je m'étais trompée de personne...).

Il est très très charmant. Il me plaît. Mon coeur s'emballe, je rougis, j'ai envie de mettre une robe blanche avec un voile.

Mais qu'est-ce que je dis ??! Non, nonn, calme toi !

Oui d'ailleurs, je me calme, parce que je m'aperçois en discutant avec lui que c'est quelqu'un de très timide et introverti. Le genre pas très sûr de lui...Donc moi avec mon exhubérance latine naturelle, je mets le bémol de peur de le faire fuir.

Au resto, ça se confirme. Sa timidité le bloque, au point de ne pas être en mesure d'appeler un serveur pour demander une carafe d'eau.

Je prends les choses en main, et nous voilà servis. 

Alors c'est pas que je suis "Vieille France" ou un truc du genre, mais là, quand même, ça m'ennuie un peu, voire ça me met mal à l'aise. Moi ce que j'aime avec les hommes, c'est leur disposition à ETRE des Hommes. C'est-à-dire interpeler un serveur, demander le pain, l'eau, prendre des initiatives quoi !

Et là, ben...bof...Pour le côté viril je repasserai...

Il était plus à l'aise avec son clavier en fait ! Voilà pourquoi je préfère les vraies rencontres !!!

N'empêche que je le trouve à mon goût physiquement malgré tout ! Ses yeux bleus me plaisent beaucoup (j'aime les yeux bleus depuis que j'ai été avec mon petit jeune).

Mais niveau corps, bof aussi. Non, je ne fais pas la difficile parce que je suis loiiiiin d'être parfaite ! J'ai au moins 10kg de trop et une poitrine plus que pulpeuse...

Mais lui, c'est vraiment l'extrême. Vraiment maigre, avec des os saillants (je le découvrirai plus tard dans la soirée, patientez !!!).

Bon je n'en fais pas cas.

Nous nous promenons tranquillement, après le resto...J'ai envie de fumer. Il ne fume pas. Il n'aime pas la fumée.

Ok...ça se corse...

Je fume quand même et avale un chewing-gum dans la foulée.

Après quelques blabla très sages (toujours pas de drague en vue de sa part...), il se tourne vers moi brusquement et me dis qu'il a envie de m'embrasser !

"Euuuuuh, euuuuuh, oui ok !" (on était en train de parler boulot, c'est un élément déclencheur de baiser ce genre de truc ?)

Embrassades publiques.

Bof.

Que des petits bisous tout timides, très prudes. 

Moi qui suis plutôt du genre baisers passionnées, là aussi, je repasserai...

Bien...

Pour la fin de la soirée, il me propose de me raccompagner jusqu'à ma voiture avec la sienne. On attend le tram, et là, il ne me lâchait plus !

Collés de chez collés. Comme des ados de 15 ans qui découvrent l'amour. Honnêtement, je ne suis VRAIMENT pas fan des démonstrations publiques, mais alors, PAS DU TOUT !!!

téléchargement

Dans le tram, idem. bouche contre bouche du début à la fin du trajet.

Non mais là...c'est pas possible...

Je décide de ne pas me formaliser là-dessus.

On arrive à sa voiture (il me tenait par la main...15 ans je vous dis !), et là, je me suis dit que j'allais pouvoir évaluer son sex-appeal maintenant que nous étions tous les deux sur un parking désert héhéhé...

Eh bien non ! Prude, prude, prude !!!

Ah ben ça, pour faire des petits bisous il sait ! Mais pour le reste ??? J'avais envie de coller un panneau clignotant sur ma poitrine avec inscrit dessus "mettez-votre main ICI" 

Bordel !!

J'ai fini par rentrer chez moi...Déçue...Amusée d'être retombée en adolescence...Et heureuse de profiter de la vie ainsi. Parce que ouais, c'était pas l'homme que j'attendais, mais j'ai passé un bon moment en sa compagnie. C'est malgré tout quelqu'un d'agréable, de souriant, calme avec plein de passions et de centres d'intérêt.

Allé, encore une affaire à suivre et...Ah oui !

-> Parallèlement, je continuais de voir Monsieur Poney malgré tout...