Dr Cohen

Bilan et prise de conscience

 

Eh oui, il y a eu la phase "Enjoy" de ma vie avec les rencontres sur le site, les restos à tout-va, les vacances, les apéros, les pâtisseries maison, les Mojitos...

Pour profiter, ça, j'en ai profité ! Heureusement d'ailleurs, car ma vie était un désastre ambulant avant tout ça. Une totale dépression, rappelez-vous de ma "grotte" !

Donc il était tout à fait normal que ma nouvelle soif de vivre se fasse ressentir sur tous les niveaux.

Par "tous les niveaux" j'entends : mes cuisses, mon ventre, mon énorme poitrine (déjà énorme avant mais là encore plus indécente, merci les origines italiennes), mon visage, mon foie...

C'était un peu le no-self-control...Beaucoup même.

De janvier à avril mon frigo n'a quasiment pas hébergé de légumes. A part pour faire mon super crumble chèvre-courgette et quelques fois seulement de petites carottes râpées dont mon fils raffole.

Il faut dire qu'il était bien plus simple et agréable pour moi le soir en rentrant du boulot épuisée, de me faire cuire des pâtes au beurre-crème fraîche-fromage râpé et de les engloutir en 5/5 assise sur le canapé, reniflant dans mon verre de vin blanc-pêche sur l'ennui mortellement présent de ma vie actuelle.

J'avais donc le choix entre un bon gros (et gras) plat de pâtes bien réconfortantes et des petits légumes vapeurs tout mignons, tout verts, et tout...BERK ! (traumatisme de l'adolescence : légume=régime. Merci maman).

2354460831_1

Mais les légumes...Ils ne traînent PAS au fond du placard.

NON.

Les légumes ils ont une durée de vie plutôt courte ! Alors que les pâtes...Vous voyez ce que je veux dire ? Les pâtes, il y en a toujours quelque part dans un coin de la cuisine, traînant sur une étagère. Par contre, ça, on ne peut pas le faire avec les légumes.

Picard is my friend ?

Yes, it is. J'avais dans mon congèl, caché sous les sachets de pommes de terre rissolées, un bol de légumes verts vapeur acheté là-bas justement (qu'est-ce qui m'a pris ???!!!). Temps de cuisson au micro-ondes : 4mn30. Plus court que des pâtes dîtes-donc !!!

Je l'ai gardé 1 an dans mon foutu congèl.

Pendant 1 an, à chaque fois que j'ouvrai les tiroirs du froid pour prendre des glaçons (accompagner le verre de vin blanc), ou une glace, ou des pommes de terre rissolées, le bol de la terreur verte me jetais un regard noir.

Rien à faire, l'envie de légumes ne venait pas. Mais alors, pas du tout !!! 

Dans ces cas-là il faut attendre que le déclic survienne.

En Mars, rappelez-vous (ou pas), je me suis lancée dans la pâtisserie de haut-vol ! J'ai donc découvert les crèmes au beurre, les crèmes mousseline, la chantilly maison, les mousses, les glaçages...Et j'ai goûté à tout Mikeline !!! Dans ma cuisine, question look, je frôlais plus le Conticini que le Michalak ;-). Gras, mais...terriblement booon. Heureusement que le soleil s'est pointé, car avec l'arrivée des "presque" beaux-jours, j'ai fini par sortir de ma cuisine.

Avril, élan de vie, le printemps, avec ses envies de séduction et de reproduction digne des plus grands documentaires animaliers. Début des rencontres sur Adopte, et des restos avec mes prétendants...restos, restos, apéros, restos, cupcake (ah oui, non,  je ne vous ai pas encore raconté ma 2e soirée avec le Guitariste), croissants le matin...La nourriture fut donc particulièrement abondante lors de cette période de...chaleuuuuur ;-) 

Puis juillet. Les vacances, la détente, les bonbons pendant le trajet, les sandwiches sur l'aire de repos, les restos de spécialités, les glaces, les apéros...

Et comme c'est les vacances, on regarde pas, on fonce. Et comme on se dépense dans l'eau ou sur un pédalo on se dit "mais c'est boooon, ça va le faiiiiire"

Petite note : j'avais apporté mes affaires de sport au cas-où...Et OUI je m'en suis servie pour aller courir ! 

1 fois. (mais c'est déjà ça non ?!)

Sauf que.

Sauf que NON, ça ne le fait pas.

A mon retour, mes fringues en taille 40 ne se ferment plus, et celles en taille 42 sont tellement moulantes que je suis obligée de faire des mouvements de gymnaste professionnelle pour les détendre.

L'alarme a donc sonné.

alerte

L'année dernière mon poids a cette époque était de 65.

Là...il est à 71,8Kg. Le drame. La fin du monde. Le désastre le plus total.

La semaine dernière, en venant récupérer mon fils, mon ex me demande même quand est-ce que je compte reperdre du poids, parce que mes bras sont plus gros que les siens. WOUAW.

C'est magnifique.

Je profite de cet article aussi pour vous dire que j'ai un chéri...merci Adopte !

Chuuut, je vous dirai tout une autre fois, parce que là, c'est pas la priorité !!!

N'empêche que mon chéri, il m'aime avec mes formes. Il m'a choisie avec après tout..Et il ne m'a jamais fait de remarque désobligeante sur mon poids. Il est mimi le mien ;-)

Donc, j'ai annoncé à chéri que je me mettais au régime.

Pas un régime farfelu à base de soupe ou d'ananas merdiques. Non, celui du Dr Cohen, basé sur l'équilibre alimentaire. Pile poil ce qu'il me faut !

Il a souri, puis il m'a dit qu'il comprenait, et qu'il était content parce que j'allais être encore pluuuus beeeeelle ! LOVE (gnagnagna).

Donc voilà, depuis dimanche, c'est régime. J'ai enfin mangé ce bol de légumes verts qui traînait au fond du congèl (et c'était bien dégeu lol)

Là, j'attends que chéri débauche pour aller faire quelques courses ensemble chez Picard ;-)

La suite de mon programme minceur très vite.

A + les beautés !

102247976