Trop c'est trop

 

Aujourd'hui c'est un article consacré au "chéri"....Enfin ce qu'il en reste !

J'ai beaucoup de choses à raconter, alors accrochez-vous ;-)

Le commencement

C'est vrai que vous ne savez toujours pas qui est ce chéri mystère...

Il s'agit (s'agissait ??) de ce cher...Monsieur Poney lol !! (article #42 Surfer sur la vague hormonale)

Oui, oui, celui-là même que j'ai rencontré sur un site de rencontre, c'était d'ailleurs ma première (et stressante) rencontre après 6 mois de réclusion dans ma grotte.

Je me rappelle très bien de cette première soirée avec lui. 

Je n'avais pas eu le déclic, mais je lui avais trouvé un petit charme néanmoins. Simple, avenant, viril, mais trop..."rural"avec une voix de canard franchement nasillarde pas très agréable, dans le style "rhume carabiné". Pas glam. Et ça tue un peu. Mais bon ! Je n'allais pas faire ma difficile.

A la fin de la soirée, lorsque son comportement a montré un réel intérêt pour moi, je lui avais avoué que je n'avais pas eu le petit "truc" qui fait QUE.

Il m'avait répondu quelque chose qui m'a énormément touchée :

"J'ai bien compris que je n'étais pas ton style, mais toi tu me plaîs donc j'aimerai qu'on se revoit. Tu décides si tu veux bien me revoir, et moi je prendrai le temps que tu auras à m'accorder."

J'avais vraiment été agréablement surprise par cette phrase très humble et je me suis dit que cet homme avait des qualités indéniables...

Donc après avoir passé la nuit ensemble (feu d'artifice après 6 mois d'abstinence lol), j'avais décidé de le revoir très prochainement parce que quelque chose m'avait plu en lui (et peut-être aussi sous l'effet des hormones en effervescence...)

Il savait que je poursuivais mes recherches sur le site de rencontre. C'était notre marché : continuer de passer du bon temps en attendant que je trouve quelqu'un qui ferait chavirer mon petit coeur.

Nous avons passé beaucoup de temps ensemble et toujours de très bonnes soirées. Adorant manger au restaurant, et moi aussi, nous nous y rendions régulièrement, quasiment 3 fois par semaine !!! J'ai donc découvert tout un tas de petits restaurants de campagne (il n'aime pas la ville...)

Je n'ai jamais réglé la note. Même en insistant, il me disais toujours "la prochaine fois". Et la prochaine fois il me disait la même chose.

Un jour j'ai tendu ma carte bleue en même temps que ses billets, mais la serveuse a pris le liquide, pas ma carte.

Pour ça, rien à dire, il n'est vraiment pas radin ! Mais ceci-dit, je déteste me faire "entretenir" ! Je suis une femme libre, majeure et salariée que diable !!! Et puis je n'aime pas trop cette image de l'homme qui paye tout le temps. Ca donne l'impression qu'il attend quelque chose en retour...Vous voyez ??

Bref, un soir, au resto, il a abordé le sujet délicat de notre "relation".

Il m'a demandé (en se tortillant nerveusement) comment se passaient mes recherches amoureuses sur le site, conscient que je n'avais pas jeté mon dévolu sur lui et que tout pouvait s'arrêter en un clic. Mais c'était notre deal. Depuis le début je l'avais prévenu que je continuerai mes recherches, et il avait accpeté de jouer le jeu.

Il a poursuivi en me demandant de le prévenir si je couchais avec un autre, et que lorsque cela se produirait, nous arrêterions de nous voir et de passer les nuits ensemble. 

Là...j'ai eu un déclic. Ca m'a fait de la peine. Je n'avais pas envie qu'il s'en aille, je n'avais pas envie de lui faire de mal et je n'avais pas envie de ne plus le voir.

Il se passait donc quelque chose. C'était clair. Je tenais à lui.

La déclaration

Plusieurs jours passèrent et on se voyait de plus en plus souvent. 

Lorsque j'étais avec lui, j'étais attachée, et j'avais envie qu'il reste avec moi. J'avais même très envie de lui dire "je t'aime".

Etrange pourtant car il n'y avait pas de réel battement de coeur. Pas de papillons dans le ventre. J'étais juste bien avec lui.

Comment expliquer...Je ne cherchais pas à lui plaire, j'étais naturelle, fofolle, je pouvais laisser s'exprimer mes délires, et lui, ça lui plaisait encore plus.

Je crois que j'ai aimé ce côté "pas prise de tête" avec lui. Même si je me mettais à chanter faux à tue-tête dans la voiture, ça le faisait rire. 

Tout était si simple, si facile. Même la routine était agréable....enfin, au début ! (oui oui la routine a bien eu lieu).

On allait faire nos courses ensemble, nos enfants se sont rencontrés, ont joué ensemble (et nous on se cachait pour se faire des bisous lol).

Un soir, j'ai fini par lui dire.

"Je t'aime". Je le pensais sincèrement. J'étais si bien...

...Il m'a enlacée très longtemps. Et me l'a dit en retour.

Fin de la première partie...

 

2758103_orig